QLQ Social sera bientot désactivé et remplacé par notre groupe Télégram:

https://t.me/qlq_evacuation

Venez jaser, vous renseigner et échanger avec des québécois de partout en temps réel

Téléchargez l'application telegram ici:

https://telegram.org/?setln=fr

Abonnez-vous aussi à notre chaine Youtube, QLQ Live en direct tous les Mercredis 22h HE

 

 

Bonjour à tous et à toutes,

 

Il ne me reste qu'un seul petit mois au Québec. Ça fait déjà longtemps (au moins 8 ans) que je pense quitter la province.

Je l'avais fait il y a cinq ans quand je suis aller à l'université pour Ottawa. J'ai adoré.  Je suis revenu au Québec principalement pour une fille qui en valait la peine et ne regrette rien de cela. Je croyais que mon envi de partir partirait au fil du temps car j'avais vraiment tout ce dont j'avais besoin pour être heureux. Une copine magnifique, un appart exceptionnel, un diplome universitaire tout frais, un bon emploi qui me permettait de rembourser mes dettes et payer tout mes comptes avec un petit lousse à la fin. 

Après quelques mois, je me suis rendu compte que cette attirance de partir explorer mon pays ne partait seulement pas mais grandissait encore davantage. Je ne vous cacherai pas que les étudiants n'on pas aider dutout à me convaincre de rester et que la mentalité changera peut-être un jour.  Avec la copine ça allait mais sans plus, je commençais à me distancer, car je pensais maintenant à l'option de partir.

 

J'avais depuis un petit bout un programme d'étude en tête au BCIT, donc j'ai appliqué. Finalement, j'ai été accepté et à du prendre une très grosse décision... probablement l'une des plus importantes et difficiles de ma vie, quitter et laissez tout ce que j'avais constuit derrière moi.  Après longue réflexion, j'ai sauté. J'ai tout annoncé à la copine, mis l'appartement sur internet, et vendu mon ménage. 

Il me reste maintenant une semaine avant de retourner chez mes parents et passer du temps en famille pour le grand départ dans un mois. C'est définitivement la chose la plus stressante que j'ai vécu dans ma vie jusqu'ici, même l'armé était de la petite bière comparativement à ça.

Je crois bien pouvoir être transféré du travail maintenant ce qui m'enlève un stress énorme pour le côté financier. Je n'ai pas encore trouver d'endroit et c'est vraiment difficile de trouver quand on n'est pas sur place. Les gens n'ont pas l'aire à l'aise de louer à distance. Je vais donc probablement partir et me trouver quelque chose rendu sur place.

Je compte toujours être en contact avec ma copine et espérer qu'elle vienne me rejoindre une fois ses études terminer ici.

Si vous pensez quitter, soyez certain de ce que vous faite, car par expérience, le projet semble super beau et trippant 3 ou 4 mois à l'avance, mais 2 semaines avant le grand move, tu te remets constamment en question, te demandant si tu as pris la bonne décision de laisser ta famille derrière et tout ce que tu avais. C'est extrêmement difficile de partir et je tiens à le mentionner car ce n'est pas un jeu ou des vacances mais le changement le plus crutial que vous aurez dans votre vie. J'avais une vie que bien des gens rêve d'avoir et sans trop savoir pourquoi je ne pouvais ou ne savais comment m'en contenter.

Je sais toutefois que si ça ne fontionne pas au B.C. je pourrai toujours revenir et repartir d'où j'étais rendu présement, mais c'est insuffisant pour enlever tout le stress qui vient avant de partir.

Bref je vous donnerai des updates sur la situation en temps et lieux quand je partirai. Je crois même faire un blog pour que les membres de ma famille moins habituer à internet puissent me suivre chaque jour à l'aide d'un seul clic.

 

Au point où je suis rendu j'espère seulement que tout ce passe bien, c'est pas mal tout.

 

Finalement, si vous pensez partir, je vous conseil de le faire, mais soyez également prêt à des moments très difficiles juste avant de partir car c'est certains que cela arrivera.  Et je ne peux déjà imaginer comment ce sera également dure les premiers mois une fois rendu!

 

Maxime

Vues : 145

Commentaire de Ryan Brisson le 28 juillet 2012 à 12:43

Tiens tiens ! Enfin quelqu'un qui a vécu exactement la même chose que moi avant le grand saut! Tiens bon et soit brave! La Côte Ouest et Vancouver ont beaucoup à t'offrir!  Même en contexte francophone très très minoritaire, Francophilie s'y trouve!

Commentaire de Guillaume le 28 juillet 2012 à 13:11

Super bon billet. Meilleur des chances. SI tu crois en toi et ton potentiel, le reste c'est facile!

Commentaire de Maxime le 30 juillet 2012 à 6:48

Merci pour vos commentaire.   Si c'est pas indiscret, Ryan j'aimerais avoir plus de détails sur ta situation et de comment tu as gérer le tout, je parle ici de la fille, car c'est pas la chose la plus facile de quitter quelqu'un que tu aimes parce que tu as le gout de partir et te demander pourquoi ici n'est pas suffisant! 

Commentaire de Maxime le 31 juillet 2012 à 11:24

Quand on se rend compte que ça arrive vraiment et qu'il n'y a pas de retour en arrière et bien je l'ai vécu aujourd'hui. L'appartement c'est loué les meubles sont tous vendus, la madame vient les cherchers demain... je vais devoir coucher sur mon futon pendant deux jours. Ça approche et ce, extrêmement rapidement.

Je crois que c'est quand des moments propices qui changent ton quotidien d'avant qui te font réaliser à quelle point le tout se concrétise.  

Commentaire de Christian de Vancouver le 31 juillet 2012 à 13:42

Toutes des etapes a passer. Pas toujours faciles mais necessaire. Quoiqu'il arrive tu auras maintenant le coeur net au lieu de te poser des questions pour le reste de ta vie. Peu importe ce qui va arriver, cela va te donner une experience de vie qui va te servir pour le reste de tes jours.Bonne chance et a bientot.

Commenter

Vous devez être membre de Quitter le Québec pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Quitter le Québec

© 2021   Créé par Julie Lesage.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation